[Critique et analyse] Dragons 3 : Le monde caché, la fin d’une trilogie

(Attention, film vu en avant-première : ne pas lire si vous ne voulez pas trop en savoir sur le film avant la sortie officielle du film, le 6 février prochain)

Affiche Dragons 3 Le monde caché.jpg

Voilà, c’est fini… La fin d’une belle trilogie signée Dreamworks. Dans ce dernier opus magnifique et très réaliste visuellement, beaucoup de choses vont changer pour tous les protagonistes, membres de la tribu de Berk, et notamment pour les deux amis Harold et Krokmou. Un dernier volet riche en émotions, en souvenirs, en bouleversements divers et en images à couper le souffle. Ayant vu le film en avant-première le week-end dernier, je n’ai pas été déçue…

Sorti en 2019.

Genre : Animation.

Durée : 1h34.

Réalisation par Dean DeBlois.

Scénario par Dean DeBlois et Cressida Cowell.

Musique : John Powell.

Société de production : DreamWorks Animation.

Distribution : Universal Pictures.

toute la troupe dragons 3 le monde caché

Avec les voix françaises de Donald Reignoux  (Harold), Florine Orphelin  (Astrid), Isabelle Gardien (Valka, la mère d’Harold), Féodor Atkine (Grimmel le Grave), Emmanuel Jacomy (Stoïck la brute), Michel Dodane (Gueulfor), Émilie Rault (Kognedur Thorston), Pascal Grull (Kranedur Thorston), Arthur Pestel (Rustik), Jim Redler (Erett).

Synopsis : Harold est maintenant le chef de Berk au côté d’Astrid et Krokmou, en tant que dragon, est devenu le leader de son espèce. Ils réalisent enfin leurs rêves de vivre en paix entre vikings et dragons. Mais lorsque l’apparition soudaine d’une Furie Eclair coïncide avec la plus grande menace que le village n’ait jamais connue, Harold et Krokmou sont forcés de quitter leur village pour un voyage dans un monde caché dont ils n’auraient jamais soupçonnés l’existence. Alors que leurs véritables destins se révèlent, dragons et vikings vont se battre ensemble jusqu’au bout du monde pour protéger tout ce qu’ils chérissent.

magnifiques couleurs fluorescentes dans dragons 3

Ma vision du film :

Clap de fin pour la célèbre saga d’animation des studios Dreamworks. Nous nous étions attachés, au fil des deux premiers volets de la saga, à cette belle et indéfectible amitié nouée entre Harold et Krokmou. Il va falloir maintenant leur dire au revoir, au cours de ce troisième et dernier opus.

Le dénouement est à la hauteur des attentes des fans de la première heure, ce qui a du moins été le cas pour ma part. Visuellement, ce dernier métrage est sans aucun doute le plus réussi des trois : un réalisme poussé à son paroxysme, et notamment en ce qui concerne les détails : fourrure, poils, écailles… [Attention spoiler] Et un monde caché aux couleurs flamboyantes et fluorescentes, très réussi par les animateurs. [Fin du spoiler].

[Attention spoiler] Le film démarre fort, donnant le ton du long-métrage, avec une scène de combat spectaculaire, entre la tribu de Berk dont Harold est désormais à la tête, et les chasseurs de dragons. [Fin du spoiler].

dragons 3 le monde caché harold et krokmou

Ayant vu Dragons, deuxième du nom il y a de ça un petit moment déjà, j’ai eu du mal à me remémorer la fin de ce précédent opus. Mais des personnes n’ayant jamais vu les deux premiers auparavant, peuvent sans problème suivre ce troisième épisode de la saga, alternant entre combats qui en jettent, émotion et souvenirs très présents, notamment lorsque [Attention spoilers] Harold se remémore quelques souvenirs passés, petit, auprès de son père. Il se souvient que ce dernier lui a parlé d’un monde caché à découvrir au cas où la tribu des Vikings devraient  abandonner leurs terres actuelles afin de se réfugier dans un lieu plus tranquille, en cas de danger. Ce qu’Harold devra faire à tout prix ici pour sa survie et celle de la tribu Berk. [Fin des spoilers].

Il est également ici beaucoup question du fait, pour Harold, de prendre ses responsabilités de chef de tribu, lui qui doute encore énormément de ses choix (peu aidé dans la confiance en soi notamment par Kranedur), mais rassuré par sa mère et sa compagne Astrid, [Attention spoiler] avec laquelle il sera notamment question de mariage, bien que cela les laisse tous les deux quelque peu hésitants dubitatifs au départ. [Fin du spoiler]. Devenir un homme, chef de tribu, s’imposer face à son clan dans ses décisions : tels seront les objectifs d’Harold.

krokmou dans dragons 3 le monde caché

[Attention spoilers importants] S’il s’agit pour Harold de s’affirmer et de prendre conscience en lui et de ses capacités à diriger la tribu Berk, il s’agira également de s’affranchir et de devenir plus fort, notamment sans l’aide de Krokmou, qui va voler de ses propres ailes. Harold, prenant conscience qu’il devient nécessaire pour son fidèle ami de vivre sa vie, va lui donner sa liberté. Mais pour Krokmou, qui fait la rencontre d’une femelle furie éclair (à qui on n’a pas donné de nom !) et désormais amoureux (la scène de la parade ratée est à ce propos hilarante, avec un Krokmou facétieux et peu habituer à « draguer » !), tiraillé entre sa nouvelle vie qui lui tend les bras et le sentiment d’abandonner son ami Harold, prend néanmoins de l’assurance, et son indépendance, lui aussi. Il deviendra notamment « roi » du monde caché découvert auparavant par Harold et Astrid, avec à ses côtés la femelle furie éclair. Après un ultime et véhément combat contre Grimmel le Grave, le plus dangereux chasseur de dragons, au cours duquel il faudra sauver Harold, les « au revoir » seront poignants entre Harold et Krokmou (pour eux, comme pour nous, spectateurs), les deux amis si fusionnels. Mais sans en dire plus sur le final de cette épatante saga, ce ne seront pas des adieux, juste des au revoir… [Fin des spoilers].

femelle furie éclair dragons 3

Dans cet ultime rendez-vous avec nos amis Vikings et dragons, les personnages secondaires  seront davantage mis en avant. Cela sera notamment le cas pour Kranedur et Kognedur, les terribles frères et sœurs, Eret ou Rustik. Une façon d’un peu mieux les connaitre avant de leur dire au revoir, à eux aussi…

Une véritable réussite, une belle fin pour une saga des studios Dreamworks qui fera date. Un épilogue à ne pas rater pour les fidèles fans des deux amis Harold et Krokmou.

Et vous, comptez-vous aller voir ce troisième et dernier opus de la saga « Dragons » dans les salles obscures ? N’hésitez pas à laisser vos commentaires !

dragons 3 krokmou et harold

[Critique et analyse] Dragons : une amitié humain/dragon plus forte que tout

Affiche Dragons.jpgPremier volet d’une trilogie (dont le troisième volet arrivera en 2019, actu prochainement sur le blog), « Dragons » narre les traditions de vikings chasseurs de dragons, mêlées aux aventures du jeune Harold dépassé par ces pratiques et cet « héritage » lourds à porter, tandis qu’il se lie peu à peu d’amitié avec un dragon qu’il a surnommé affectueusement « Krokmou ». Un film au succès critique et public, des scènes spectaculaires, une musique forte et des personnages attachants : un nouveau succès pour les studios Dreamworks.

Sorti en 2010.

Réalisation par Dean DeBlois et Chris Sanders.

Scénario par Dean DeBlois et Chris Sanders, d’après le roman de Cressida Cowell (2003).

Musique : John Powell et Michael Weiner.

Société de production : DreamWorks Animation, Mad Hatter Entertainment, Mad Hatter Films et Vertigo Entertainment.

Distribution (France) : Paramount Pictures France.

Dragons Krokmou et Harold

Récompenses majeures : Mostra de Venise 2010 : 3-D Award pour Chris Sanders et Dean DeBlois.

38e cérémonie des Annie Awards : 9 prix dont ceux du Meilleur film d’animation pour DreamWorks Animation et Meilleure réalisation pour le cinéma pour Chris Sanders et Dean DeBlois.

Dragons toute la troupe

Avec les voix françaises de Donald Reignoux  (Harold), Emmanuel Jacomy  (Stoïck la Brute), Julien Kramer (Gueulfor), Arthur Pestel  (Rustik), Nathanel Alimi  (Varek), Florine Orphelin  (Astrid), Émilie Rault (Kognedur), Pascal Grull (Kranedur), Emmanuel Karsen (voix additionnelles).

Synopsis : L’histoire d’Harold, jeune Viking peu à son aise dans sa tribu où combattre les dragons est le sport national. Sa vie va être bouleversée par sa rencontre avec un dragon qui va peu à peu amener Harold et les siens à voir le monde d’un point de vue totalement différent.

Ma vision du film :

Lorsque l’on lit le synopsis du film « Dragons », on pourrait se dire « encore une histoire d’un jeune garçon qui se lie d’amitié avec un être différent », et qui « renie les traditions de son peuple/de sa famille ». Si l’on convient que le scénario n’est pas inédit (et pour ce qui est du côté traditions de famille que l’on renie, « Rebelle » des studios Pixar reprendra le « filon » deux ans plus tard), il n’en reste pas moins que « Dragons » s’avère être une réussite.

Krokmou et Harold_2

Car je trouve pour ma part, notamment, que le film traite assez bien de la relation père-fils entre Stoïk et Harold (et plus généralement des relations parents-enfants), et que le simple fait de communiquer, de s’écouter vraiment, pour comprendre le point de vue de l’autre, pourrait amplement suffire à aplanir et à dénouer des relations tendues.

Harold veut notamment faire comprendre à son père « borné » à ne pas l’écouter, que les dragons ne sont pas les créatures féroces prêtes à tout pour en découdre. Ils ne font que se défendre aux attaques des Vikings, qui ne cherchent pas à les connaitre ni à les comprendre.

On se méfie donc de ceux qui sont différents de nous, comme s’ils étaient forcément une menace.

Dragons Krokmou

Krokmou, le dragon avec qui Harold se lie d’amitié, est sans nul doute le plus attachant et le plus touchant de tous les personnages du film. Il est très réussi visuellement et ses yeux sont très expressifs.

Il réside comme une sorte « d’évidence » parfois, au cinéma, entre deux êtres qui se lient à ce point, sans qu’on ne puisse expliquer ni comprendre ce fait. C’est cette relation qui existe entre Harold et Krokmou. [Attention spoiler] Harold devait tuer Krokmou, mais il n’a pas réussi à le faire. Il ne sait lui-même pas expliquer pourquoi il ne l’a pas fait, notamment à Astrid, quand elle le lui demande. [Fin du spoiler].

Dans le film, les Vikings nous font quelque peu penser à certains personnages tout droit sortis d’ « Astérix ». Peut-être est-ce là une des clés pour comprendre l’attachement de nombreux spectateurs à ce film et ses personnages ; quoique la clé de voûte du succès s’explique pour ma part dans le duo si touchant Harold-Krokmou. Harold, à son âge, n’a pas encore véritablement l’allure (et surtout la carrure) d’un Viking.

[Attention spoiler] Lors d’une des scènes finales, assez mouvementée, tout se finit bien pour nos deux amis et le reste des Vikings, mais Harold a perdu une partie de sa jambe, remplacée par une prothèse fabriquée par les siens. Il sera plus que jamais lié à Krokmou, et on retrouvera ce duo plein de surprise lors du deuxième volet (analyse à voir prochainement sur le blog). [Fin du spoiler].

Alors, si les aventures d’Harold et Krokmou ne sont certes pas inédites, le cinéma peut (et se doit) d’être aussi là pour nous « rassurer », nous apporter une nouvelle fois un message positif d’amitié, de tolérance et d’entraide, et cela ne peut jamais nous faire de mal…  « Dragons » est un beau film des studios Dreamworks, plein d’émotion, d’humour, d’images extraordinaires, de personnages attachants (notamment le duo Harold-Krokmou bien sûr, mais également Astrid ou Stoïk).

Et vous, avez-vous déjà vu « Dragons » ? Qu’en pensez-vous ? N’hésitez pas à partager votre avis en commentaire !

Krokmou et Harold