[Critique et analyse] Tout en haut du monde (Rémi Chayé, 2015)

Affiche Tout en haut du monde

Pour commencer cette nouvelle année sur Rêves Animés, voici un film d’animation diffusé pendant les fêtes de fin d’année sur France 4 qui fait partie de mes belles découvertes. Que de pépites d’animation sorties en 2016 ! « Ma vie de courgette », « Phantom Boy », « La tortue rouge »… « Tout en haut du monde » étant passé assez inaperçu au milieu de tous ces films, France 4 lui a donné en prime pendant les vacances de Noël toute la place qu’il mérite… Bonne année à toutes et à tous !

Film franco-danois. Sorti en 2016. Durée : 1h20.

Genre : dessin animé d’aventures.

Réalisation par Rémi Chayé.

Scénario par Claire Paoletti, Patricia Valeix et Fabrice de Costil.

Musique : Jonathan Morali.

Sociétés de production : Sacrebleu Productions, Maybe Movies, 2 Minutes et France 3 Cinéma.

Distribution : Diaphana Films (France, sortie en salles).

Récompenses majeures : Prix Spécial de la Fondation Gan pour le Cinéma en 2013 ; Prix du public en 2015 au Festival International du film d’animation d’Annecy ; Grand prix du Tokyo Anime Award à l’occasion de la Tokyo International Anime Fair en 2016 ; Cartoon Movie Tribute du Meilleur réalisateur pour Rémi Chayé au festival Cartoon Movie à Lyon en mars 2016.

Extrait film Tout en haut du monde

Avec les voix françaises de Christa Théret (Sacha), Féodor Atkine (grand père de Sacha), Loïc Houdré (Lund, capitaine du Norge, frère aîné de Larson), Rémi Caillebot (Larson, second sur le Norge, frère cadet de Lund), Audrey Sablé (Nadia, amie de Sacha), Thomas Sagols (Katch, mousse du Norge).

Synopsis : 1882, Saint-Pétersbourg. Sacha, jeune fille de l’aristocratie russe, a toujours été fascinée par la vie d’aventure de son grand-père, Oloukine. Explorateur renommé, concepteur d’un magnifique navire, le Davaï, il n’est jamais revenu de sa dernière expédition à la conquête du Pôle Nord. Sacha décide de partir vers le Grand Nord, sur la piste de son grand-père pour retrouver le fameux navire.

Ma vision du film :

Si l’animation française est reconnue dans le monde entier, si nos animateurs sont recrutés avant même la fin de la sortie de leur école d’animation, ce n’est pas pour rien… Les membres du studio Pixar eux-mêmes n’ont-ils pas comme film de référence « Les triplettes de Belleville » ?

Image du film Tout en haut du monde

Si au début du film nous nous demandons où l’histoire va nous mener avec cette jeune Sacha, aristocrate russe pas comme les autres qui veut retrouver son grand-père, parti en exploration dans le grand Nord, et disparu avec tout son bateau et tout son équipage. Envers et contre tous et surtout contre son père, elle partira néanmoins braver les dangers, courageuse, forte de caractère et différente des autres membres de sa famille. Elle se fera d’abord « embaucher » dans une auberge par une patronne bougonne qui va l’avoir par la suite « à la bonne » tant Sacha saura se fondre dans le décor. Le film devient intéressant à ce moment et on se prend dans l’univers, pour ensuite monter dans le bateau avec Sacha et tout l’équipage masculin, qui tout d’abord sera réticent à l’idée d’embarquer une jeune fille, qui plus est aristocrate. Mais tous vont bien vite se rendre compte que Sacha n’est pas du genre à jouer les petites filles riches qui se laissent vivre…

Si le graphisme et le visuel du film ne séduiront pas les spectateurs friands d’animation 3D parfaite et policée, tout cela se met au service d’une histoire touchante, que l’on prend plaisir à suivre jusqu’à la fin. Tous les ingrédients sont au rendez-vous, par touche suffisante, ni trop, ni pas assez, dosés à la perfection : [Attention spoilers] émotion quand les flashbacks racontent la forte complicité nouée entre Sacha et son grand-père, on apprécie ensuite la complicité entre Sacha et un des chiens de l’équipage qui ne la quittera pas, même dans l’adversité, histoire naissante entre Sacha et un des jeunes de l’équipage… L’aventure, le suspense de savoir si tous vont s’en sortir, retrouver le Davaï, et bien entendu le grand-père de Sacha… [Fin des spoilers].

Tout en haut du monde extrait du film

Le capitaine du navire, Lund, si l’on pense au début qu’il sera rustre, sans foi ni loi, saura se montrer à la hauteur de son rôle et de sa tâche, droit dans ses bottes ; puisqu’il dira plusieurs fois à son équipage, dans l’adversité, de continuer son lui, qui est au plus mal, mais son équipe ne l’abandonnera pas…

La musique, magnifique, sert le film à la perfection. La fin du film, très émouvante, est parfaite. [Attention spoilers] Lorsque Sacha retrouve son grand-père glacé, elle s’aperçoit qu’il a laissé un recueil d’exploration à son intention. [Fin des spoilers]. Les points de vue, les gros plans de visage entre Sacha et son grand-père, en vis-à-vis, sont très réussis. La ressemblance physique et de caractère sont ainsi bien marqués et font ressentir de vives émotions…

Grand-père de Sacha Tout en haut du monde

[Attention spoilers] Ce que je trouve également très réussi à propos de cette fin, c’est que l’on voit l’équipage rentrer avec le Davaï retrouvé, mais on ne les voit pas rentrer, ni Sacha chez elle en Russie, ce qui laisse une fin tout à fait ouverte et le spectateur peut laisser son imaginaire s’envoler : Sacha va-t-elle reprendre sa vie d’avant en Russie ? Faire éditer le recueil d’exploration de son grand-père pour que tous puissent découvrir les aventures de son héros ? Deviendra-t-elle exploratrice comme son aïeul ? Restera-t-elle avec l’équipage du bateau avec qui elle a noué des liens, commencé une histoire avec le jeune matelot ? Tout est possible et pour cela, je trouve la fin vraiment remarquable ! [Fin des spoilers].

« Tout en haut du monde » est de ces pépites qui nous font nous évader et tout oublier le temps (trop court) de sa durée… Une grande réussite. Merci France 4 de cette découverte, mais navrée de voir cette chaine disparaitre en août prochain (voir encadré à ce propos).

La disparition de la chaine France 4

France 4 disparaitra en août prochain. Si l’arrêt de la chaine ainsi que celle de France Ô sont annoncés depuis un certain temps, beaucoup espéraient que les décideurs reviennent sur cette décision. Que de films découverts grâce à France 4, quel dommage de ne plus pouvoir profiter du service public pour découvrir des films, c’est aussi un de ses rôles ! Apparemment la chaine continuera de manière numérique, et la nouvelle offre jeunesse Okko de France Télévision est annoncée, où seront diffusés d’autres programmes phares de la chaine, notamment « Une saison au zoo » dont beaucoup d’amateurs (dont je fais partie) ont peur de voir cette belle émission disparaitre… Nous attendons de voir où cela va mener… Tristesse !

Sacha Tout en haut du monde

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s