[Critique et analyse] Mon inconnue d’Hugo Gélin (2019)

Affiche Mon inconnue.jpg

Vu au cinéma le week-end dernier, « Mon inconnue » étonne et détonne dans le paysage cinématographique français. Réunissant un casting de jeunes acteurs à la carrière prometteuse, des moments de comédie pure où l’on rit beaucoup, une histoire d’amour avec un couple à l’osmose évidente, un mélange subtilement dosé d’humour et d’émotion… Une réussite déjà saluée par la critique (à la fois presse et spectateurs !), pour ce long-métrage d’Hugo Gélin, jeune réalisateur prometteur lui aussi.

Genre : Comédie romantique. Durée : 1h58.

Sorti en 2019.

Réalisation par Hugo Gélin.

Scénario par Hugo Gélin, Igor Gotesman et Benjamin Parent, avec la collaboration de David Foenkinos et Lætitia Colombani.

Musique : Ambroise Willaume dit Sage.

Société de production : Zazi Films, Mars Films, Chapka Films, France 3 Cinéma, C8 Films.

Coproduction : Belga Films.

Société de distribution : Mars Films.

Récompenses majeures : Prix d’interprétation masculine au Festival du film de l’Alpe d’Huez pour François Civil.

Mon inconnue François Civil

Avec François Civil (Raphaël), Joséphine Japy (Olivia), Benjamin Lavernhe (Félix), Camille Lellouche (Mélanie), Édith Scob (Gabrielle, la grand-mère d’Olivia), Amaury de Crayencour (Marc, le compagnon d’Olivia dans l’autre vie »), Juliette Dol (Morgane, l’ex petit-ami de Félix que ce dernier cherche à reconquérir).

Synopsis : Du jour au lendemain, Raphaël se retrouve plongé dans un monde où il n’a jamais rencontré Olivia, la femme de sa vie.
Comment va-t-il s’y prendre pour reconquérir sa femme, devenue une parfaite inconnue ?

Ma vision du film :

Que ferions-nous si un beau jour, au réveil, la personne qui partage notre quotidien ne nous reconnaît pas, remettant en cause plusieurs années de notre vie ? Le synopsis du film et la distribution m’ont poussé à aller voir ce long-métrage français, dont j’avais pris connaissance de la sortie quelques mois avant cette dernière.

Mon inconnue Félix et Raphaël

Car il faut dire qu’avec deux jeunes acteurs à la carrière aussi prometteuse (François Civil que j’ai connu dans le film « Ce qui nous lie » de Cédric Klapisch : voir mon article sur le film ICI), et Benjamin Lavernhe de la Comédie Française (que j’avais particulièrement apprécié dans « Le goût des merveilles » avec Virginie Efira, voir mon article ICI). Joséphine Japy est quant à elle tout aussi talentueuse, et je ne la connaissais pas, pour ma part. Apportant de la fraicheur, elle excelle dans ce rôle de pianiste élégante et classe, et l’osmose de son couple à l’écran avec Raphaël (François Civil) est évidente.

La force de « Mon inconnue » est ce dosage subtil de scènes hilarantes et d’émotion. On ressent parfois de l’empathie envers Raphaël, qui alterne entre espoir et résignation de vivre désormais sans la femme de sa vie à ses côtés, et envers Félix, qui, s’il est incroyable dans le rôle du pote d’enfance désopilant, monstre de comédie, souffre également d’avoir perdu sa compagne, Morgane. Et c’est là toute la force de Benjamin Lavernhe : pouvoir passer de scènes à mourir de rire, et une seconde après, blessé par une remarque de son ami, les larmes aux yeux, souhaitant lui ouvrir les yeux quant au fait que ce dernier va devoir se plier en quatre pour reconquérir celle qu’il aime, souffrant lui aussi de l’absence de celle dont il n’ose espérer le retour. Une capacité à changer de registre qui m’avait déjà époustouflé dans « Le goût des merveilles », où il jouait le rôle de Pierre, autiste Asperger, à la fois drôle « malgré lui », répondant de façon spontanée à Louise (Virginie Efira), et désarmant. Benjamin Lavernhe, est, sans aucun doute, promis à une belle carrière.

Benjamin Lavernhe dans Mon inconnue

Félix (Benjamin Lavernhe). Crédit photo: Mars Films.

[Attention spoiler] La scène incroyable où Félix se fait passer pour Jean-Pierre Lepêcheur (!), l’agent de Raphaël au téléphone, en ligne avec le compagnon d’Olivia, fait instantanément passer au « Dîner de cons ». [Fin du spoiler].

Ping et Pong, les deux amis d’enfance, ne s’échangent pas seulement les balles de ping-pong à la vitesse de l’éclair, les répliques truculentes et les situations cocasses s’enchainent également pour notre plus grand plaisir.

Mon inconnue Raphaël et Olivia au restaurant

Si le film est un grand moment de comédie, il n’en est pas pour autant réduit qu’à cela. Raphaël, à avoir trop négligé sa femme au profit de sa carrière d’écrivain, a rendu sa femme malheureuse et comprendra plus tard que si cette dernière l’a oublié, [Attention spoiler] c’est également car il a fait mourir le personnage dans lequel il a mis Olivia en scène, dans son dernier roman. [Fin du spoiler].

C’est également un film plongé dans la science-fiction, mais aussi en quelque sorte un « mélodrame » puisque Raphaël devra tout faire pour qu’Olivia se souvienne des 10 ans passés en sa compagnie, sans être assuré que la fin sera heureuse pour lui et pour son couple. La morale étant, bien entendu, de continuer à regarder la personne avec qui l’on vit, et de ne jamais la considérer comme acquise.

Mon inconnue Raphaël et Olivia

La musique quant à elle, habille bien les différentes humeurs du film, entre les airs joués au piano par Olivia, et la musique pop rock rétro des années lycée d’Olivia et Raphaël.

[Attention spoiler] Quant à la fin du film, on ne sait pas vraiment si Olivia se souvient désormais de son mari, mais ayant analysé les dernières scènes, pour ma part, je suppose que non, car elle n’a pas eu le temps de lire la fin du roman réécrit par Raphaël. Mais elle jette un regard vers la place dans laquelle est habituellement assis ce dernier, lui qui lui donne de la force avant ses concerts, et on peut se dire néanmoins qu’elle a pris conscience que c’est lui dont elle a besoin, et non de Marc, son fiancé. [Fin du spoiler].

« Mon inconnue » est une belle comédie romantique française, tour à tour férocement drôle dans les scènes avec les deux copains d’enfance, que romantique sans être mièvre ni « gnangnan ». Porté par des comédiens talentueux à la carrière prometteuse, le film, qui dure quasiment deux heures, se suit dans déplaisir, étant peut-être un peu long vers la fin, sans que cela soit réellement insupportable.

Mon inconnue Olivia et Raphaël

2 réflexions sur “[Critique et analyse] Mon inconnue d’Hugo Gélin (2019)

  1. Ping : [Critique et analyse] Deux Moi de Cédric Klapisch (2019) | Rêves Animés

Répondre à larroseurarrose Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s