20 ans du Festival international du film d’Aubagne : Concert hommage à la musique de film – Quand la musique de film prend aux tripes

Festival Music et Cinéma d'Aubagne 2019.jpg

Du 18 au 23 mars se tenait à Aubagne la 20ème édition du Festival international du film d’Aubagne, sous le thème « Music et cinéma ». À l’occasion du 20ème anniversaire du festival, en tant que cinéphile et mélomane, je n’ai pas manqué l’occasion d’assister au concert hommage de la musique de film, magistralement interprété par l’Orchestre de la Camerata du Rhône. Une soirée magnifique, hors du temps, qui prouve une fois de plus que le cinéma et la musique sont indissociables afin de nous faire passer une palette infinie d’émotions et de sentiments.

C’est un article d’un tout autre genre que je vous propose aujourd’hui sur Rêves Animés. SI je vous ai déjà fait part de mon enthousiasme lors de ma visite au Musée Cinéma et Miniature de Lyon, ou de l’Éden Théâtre de la Ciotat, plus vieux cinéma du monde encore en activité, je n’avais encore jamais fait de chronique afin de présenter un évènement en rapport avec le cinéma.

Le Festival International du film d’Aubagne a fêté cette année son vingtième anniversaire. À cette occasion, nombre d’évènements ont été organisés lors de la semaine du 18 au 23 mars 2019. Certains compositeurs prestigieux de musiques de films étaient présents lors de la projection de certains longs-métrages pour lesquels ils ont brillamment œuvré. Bruno Coulais, pour ne citer que lui, entre autres, était présent pour l’évènement « Accords en duo » (un nouveau rendez-vous crée à l’occasion des 20 ans du festival), pour présenter le film d’animation « Le  chant de la mer » (voir mon article sur le film ICI), auprès du réalisateur du film Tom Moore, présent également lors de la projection du film.

Gaël Rassaert Camerata du Rhône

Gaël Rassaert, créateur et directeur artistique de la Camerata du Rhône.

Mais attardons-nous sur le concert hommage à la musique de film, auquel j’ai assisté le vendredi 22 mars. Idéalement placés au deuxième rang, mon époux et moi avons pu profiter au mieux de cette soirée magnifique. Pour l’un et l’autre, ce fut la première fois que nous assistions à un concert donné par un orchestre. La Camerata du Rhône, collectif de musiciens lyonnais sans chef d’orchestre (mais en ce qui concerne cette soirée, un chef d’orchestre les a tout de même dirigés). Créé et emmené par Gaël Rassaert, violoniste soliste et directeur artistique du groupe, l’orchestre était composé ce soir-là de 22 musiciens (parmi eux des violonistes donc, des violoncellistes, un pianiste, une harpiste, plusieurs instruments à vent…). Un groupe talentueux, vivant la musique, et les spectateurs des premiers rangs, nous parmi d’autres, pouvions les entendre respirer comme ils jouent, ou surtout jouer comme ils respirent !

Bruno Coulais

Le compositeur Bruno Coulais.

 

Le concert était scindé en deux parties. La première (avec un film projeté simultanément sur grand écran derrière l’orchestre) retraçait chronologiquement l’histoire du cinéma et de la musique de film, de la création du cinématographe par les frères Lumière, les premiers films de Georges Méliès, le cinéma muet, jusqu’aux films plus récents des années 1990 (d’ailleurs, à ce sujet, il fallait forcément faire des choix, mais j’étais quelque peu frustrée du fait que la « rétrospective » s’arrête à l’année 1993). Les musiques jouées rendaient hommage aux plus grands compositeurs de musiques de films : Charlie Chaplin, Michel Legrand, Maurice Jarre, John Williams…) et à leurs thèmes qui ont su marquer les plus grands films par leurs notes et leurs airs aujourd’hui reconnaissables par tous.

La seconde partie reprenait les thèmes musicaux créés spécialement pour les 20 ans du festival par une vingtaine de grands compositeurs présents lors de cette soirée, de 2008 à aujourd’hui : Bruno Coulais donc, mais également entre autres Pierre Adenot, Gilles Alonzo, Charles Papasoff, Stephen Warbeck…

Les temps modernes Charlie Chaplin

« Les temps modernes » de Charlie Chaplin.

Dès le premier thème joué (« Les temps modernes » de Charlie Chaplin), en tant que cinéphile mais également mélomane (le violon est littéralement l’instrument capable de me faire tirer les larmes en quelques secondes), j’étais prise par l’émotion, ayant la gorge nouée (j’aurais été bien incapable de sortir un mot si on me parlait à ce moment-là), un visage impassible tant la magie de l’instant, créé par ces musiciens talentueux, jouant ces thèmes magnifiques dans le très beau théâtre Comoedia d’Aubagne, était telle à m’émouvoir à ce point. Je m’efforçais de me retenir de pleurer, comme quand je le faisais parfois petite, notamment devant mes parents, parce que j’avais peur de paraître ridicule (ce qui m’est déjà arrivé devant le film « E.T. l’extraterrestre » diffusé à la télé).

Lors de ces moments hors du temps, portés par la beauté, l’allégresse et l’émotion de l’instant, on se dit que vivre (en grande partie) pour sa (ses) passion(s) et la joie que cela nous procure n’est pas seulement un acte d’égoïsme, mais que cela nous permet de vivre pleinement et de partager ensuite le meilleur de nous-mêmes. C’est le cas pour tous les artistes et passionnés au monde qui se sont battus, contre vents et marées, face aux difficultés, aux phrases décourageantes et assassines de leur entourage plus ou moins proche, qui ont continué à croire en eux et en leur voie car ils ne se voyaient pas vivre si ce n’était pas pour faire ce qu’ils aiment le plus au monde. Musiciens, comédiens, réalisateurs, compositeurs, scénaristes, chanteurs, danseurs, écrivains… Sans eux, il n’y aurait ni cinéma, ni spectacles, ni théâtre, ni concerts, ni livres, et nous vivrions dans un monde bien triste, sans ces passeurs d’émotions…

Lawrence d'Arabie

Les musiciens de la Camerata du Rhône, ainsi que les compositeurs ont été longuement ovationnés par les spectateurs du théâtre Comoedia à la fin du concert, à tel point qu’ils étaient eux-mêmes étonnés d’une telle ferveur. Mais elle était largement méritée au regard de la soirée qu’ils nous offerte et de la passion qu’ils nous ont fait partager. Une raison de plus pour moi d’aimer avec davantage de passion, s’il en était besoin, le cinéma (et la musique de film donc par la même occasion), qui déjà me fait vibrer et me donne des étoiles dans les yeux (voir ICI mon article sur ce que le cinéma m’apporte, bien au-delà des écrans).

Liste des musiques de film interprétées par le Camerata du Rhône (il est possible qu’il y ait des oublis, j’ai tenté de lister de mémoire le lendemain du concert) :

  • Les temps modernes (Charlie Chaplin, 1936, musique par Charlie Chaplin également),
  • Psychose (Alfred Hitchcock, 1960, musique par Bernard Herrmann),
  • Lawrence d’Arabie (David Lean, 1962, musique par Maurice Jarre),
  • Le Mépris (Jean-Luc Godard, 1963, musique par Georges Delerue),
  • Les demoiselles de Rochefort (Jacques Demy, 1967, musique par Michel Legrand),
  • Le Parrain (Francis Ford Coppola, 1972, musique par Nino Rota),
  • Out of Africa (Sidney Pollack, 1985, musique par John Barry),
  • La liste de Schindler (Steven Spielberg, 1993, musique par John Williams),
  • L’étrange Noël de Monsieur Jack (Henry Selick, 1993, Danny Elfmann).

Pour en savoir plus sur le Festival International du Film d’Aubagne : https://festival2019.aubagne-filmfest.fr/fr/

Sur le concert hommage à la musique de film du vendredi 22 mars 2019, et la liste des compositeurs présents : https://festival2019.aubagne-filmfest.fr/fr/musique/concert-hommage-a-la-musique-de-film

Sur le collectif de musiciens de la Camerata du Rhône : https://camerata2.wixsite.com/lacamerata/about-us

Concert hommage à la musique de film 22 mars 2019 Aubagne.jpg

La Camerata du Rhône et leur chef d’orchestre d’un soir, lors du concert hommage à la musique de film, à l’occasion des 20 ans du Festival international du film d’Aubagne – Vendredi 22 mars 2019. Crédit photo : Facebook du festival

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s