[Critique et analyse du film] Wonder (2017) : « On ne se fond pas dans la masse quand on est né pour briller »

AdaptatiAffiche Wonder.jpgon sur grand écran du bestseller éponyme de R.J. Palacio sorti en 2012, « Wonder » est un film qui porte « merveilleusement » bien son nom. Une pépite pleine d’émotion, d’amour, de bienveillance, d’humour et d’humanité. Censé être un drame, le long-métrage n’est jamais plombant, malgré les difficultés que peut rencontrer le jeune Auggie. Un film toujours optimiste, positif et qui se veut redonner confiance en l’être humain, malgré les critiques le disant « trop plein de bons sentiments ». Mais le public a toujours raison, puisqu’il a plébiscité le film et ses interprètes : avoir la souriante et pétillante Julia Roberts et le « cool » Owen Wilson, côté ondes positives, ça aide !

Genre : Comédie dramatique (mais ce film n’est pas réellement triste, il n’en sort que du positif, je vous l’assure !).

Sorti en 2017. Durée : 1h50.

Réalisation par Stephen Chbosky.

Scénario par : Stephen Chbosky, Steven Conrad et Jack Thorne, d’après le bestseller Wonder de R.J. Palacio (2012).

Musique : Marcelo Zarvos.

Société de production : Lionsgate, Mandeville Films, Participant Media, Walden Media et TIF Films.

Distribution : Metropolitan FilmExport.

Wonder Auggie avec son casque de cosmonaute

Avec Jacob Tremblay (August Pullman), Julia Roberts (Isabel Pullman), Owen Wilson (Nate Pullman), Izabela Vidovic (Via Pullman, la sœur d’August), Danielle Rose Russell (Miranda), Nadji Jeter (Justin, le petit ami de Via), Mandy Patinkin (Mr. Tushman), Daveed Diggs (Mr Browne, le professeur d’anglais), Noah Jupe (Jack Will, l’ami d’August), Millie Davis (Summer), Elle McKinnon (Charlotte), Bryce Gheisar (Julian).

Synopsis : August Pullman (surnommé Auggie) est un petit garçon né avec une malformation du visage qui l’a empêché jusqu’à présent d’aller normalement à l’école. Aujourd’hui, il rentre en CM2 à l’école de son quartier. C’est le début d’une aventure humaine hors du commun. Chacun, dans sa famille, parmi ses nouveaux camarades de classe, et dans la ville tout entière, va être confronté à ses propres limites, à sa générosité de cœur ou à son étroitesse d’esprit. L’aventure extraordinaire d’Auggie finira par unir les gens autour de lui.

Ma vision du film :

Résolument optimiste, « Wonder » fait partie de ces rares films qui font du bien, une fois le générique de fin terminé. Sorti en 2017, je ne viens de découvrir cette pépite que très récemment. Je reste sous son « emprise » positive plusieurs jours après avoir visionné le film et j’espère le rester encore longtemps.

Wonder Parents d'Auggie

Suivant à la fois le quotidien d’Auggie dans sa nouvelle école, n’éludant aucune difficulté vécue par le jeune garçon (les scènes où Auggie est en pleurs et se confie à sa mère, son père et sa sœur sont désarmantes et tireraient une larme au plus dur), ni le « sacrifice » qu’a dû faire Isabel, ayant abandonné sa thèse (qu’elle reprendra dans le film) et sa carrière d’illustratrice, le sentiment de solitude et « d’abnégation forcée » ressenti par Via, la sœur d’Auggie, qui pourtant, n’a jamais éprouvé le moindre sentiment de rancune envers son jeune frère (et d’ailleurs, comme elle l’a si bien dit à son petit ami Justin, « ça aurait pu être moi, j’ai eu plus de chance que lui »), consciente de ce que peut éprouver Auggie. Toujours bienveillante envers ce dernier, Via est une grande sœur exemplaire.

La particularité du film réside dans le fait que le réalisateur ne nous place pas seulement du point de vue d’Auggie, mais de tout son entourage (ce qui était déjà le cas dans le roman de R.J. Palacio, également productrice exécutive du film, qui a supervisé le tournage et a veillé à ce que l’esprit de son livre soit respecté).

Wonder Via soeur d'Auggie

Via, la sœur d’Auggie.

Nous pouvons donc, en moins de deux heures, nous mettre « dans la peau » de plusieurs membres de l’entourage d’Auggie, et ainsi comprendre ce qui les amène à leurs actions, et être en empathie envers eux (plus ou moins pour certains, je vous l’accorde). L’idée est également de faire comprendre que chaque membre de l’entourage d’Auggie a sa singularité et son importance, autant individuellement qu’envers le jeune garçon (même la chienne de la famille, Daisy, présente sur l’affiche du film plus haut, aura sa propre scène dédiée dans le film, car un animal de compagnie est un membre de la famille à part entière !).

Il aurait également été intéressant de se mettre dans la peau d’un des harceleurs d’Auggie, Julian par exemple, pour comprendre ce qui pousse ces enfants à devenir aussi malveillants envers leurs camarades [Attention spoiler] (même si à un certain moment du film, on comprend que la jalousie est un moteur plus ou moins aidant, car Auggie devient apprécié de ses camarades grâce à sa gentillesse et son humour, mais également parce qu’avec Jack, ils gagnent le concours de science). [Fin du spoiler].

Wonder Auggie pleure

Si certaines critiques blâment le film en prétendant que tout l’entourage d’Auggie est bien trop parfait (la gentillesse est une denrée dont la portée universelle semble s’être éteinte en même temps que l’ère des réseaux sociaux, et du tout et tout le monde toujours connecté), il est vrai que la bienveillance et l’attention du professeur d’anglais M. Browne et du principal M. Tushman), de la famille d’Auggie et de certains de ses camarades, font chaud au cœur dans un monde aussi trouble. Certains n’ont pas eu la chance d’avoir autant de prévenance, d’un entourage attentif et aimant, prônant la confiance en soi, et le vivre un peu « par procuration » auprès d’Auggie dans ce long-métrage peut procurer à beaucoup un réel sentiment de quiétude et d’apaisement.

Julia Roberts maman d'Auggie Wonder

Chaque acteur joue juste, qu’il s’agisse de Julia Roberts, qui, après des années de carrière, n’a plus rien à prouver (même si on peut toujours surprendre et que rien n’est jamais acquis pour personne), et qu’on l’apprécie ou pas, il faut reconnaitre que son sourire et sa bienveillance envers son fiston de fiction sont toujours plaisants à voir. Quant à Owen Wilson, s’il ne fait pas forcément partie des acteurs que j’affectionne particulièrement, il fut un choix judicieux pour interpréter la papa d’Auggie, à la fois complice, papa-copain et prêt à faire rire Auggie pour dédramatiser certaines situations difficiles, et bon conseiller auprès de lui. Les jeunes comédiens interprétant Via, Miranda et Justin sont également promis à un bel avenir. J’ai pour ma part beaucoup apprécié le jeune acteur interprétant Jack, l’ami d’Auggie (Noah Jupe). Il porte déjà, malgré son jeune âge, la bonhomie et la douceur sur son visage. Quant à Jacob Tremblay, que je ne connaissais absolument pas, on se demande qui d’autre aurait pu incarner Auggie. Le maquillage est impressionnant, à tel point que je me suis demandé si le jeune acteur avait vraiment une malformation faciale !

Wonder Auggie et sa maman

Un très beau film que l’on prend plaisir à suivre, et on s’attache très vite à Auggie et à son entourage. On ressent réellement que chacun y a mis tout son cœur. Victimes de harcèlement scolaire, ayant vécu une enfance et/ou une adolescence difficile, des épreuves à tout moment de la vie, nous pouvons tous avoir été meurtris, mais rien n’est irréversible.

 Si vous me lisez et que vous connaissez une personne de votre entourage victime de harcèlement scolaire, ou que vous en êtes vous-même victime, ne restez pas seuls ou insistez auprès de votre proche pour en parler : https://www.nonauharcelement.education.gouv.fr/

Voici aussi un blog où Serena vous aidera de par ses articles consacrés aux victimes de harcèlement scolaire : https://serenamente.fr/comment-lutter-harcelement-scolaire/

Wonder all the Pullman family

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s