[Critique et analyse] À la recherche du bonheur : l’amour d’un fils envers et contre tout

A la recherche du bonheur affiche.jpg

Quand on pense à Will Smith, « Le Prince de Bel Air » et « Men In Black » nous viennent instantanément à l’esprit. Pourtant, peu le savent mais il a également à son actif quelques rôles dramatiques, prouvant qu’il est aussi à l’aise dans ce registre. Dans « À la recherche du bonheur », sorti en 2007, il tient le rôle phare du film avec son propre fils à la vie, Jaden Smith. Une complicité qui respire le réel dans le long-métrage, leur permettant, dans le film, de survivre aux multiples épreuves auxquelles ils vont devoir faire face.

Sorti en 2007.

Réalisation par Gabriele Muccino.

Scénario par Steve Conrad.

Musique : Andrea Guerra.

Société de production : Columbia Pictures, Relativity Media, Overbrook Entertainment, Escape Artists.

Société de distributions : Columbia Pictures (USA), Gaumont Columbia Tristar Films (France).

Avec Will Smith (Chris Gardner), Thandie Newton (Linda), Jaden Smith (Christopher), Kurt Fuller (Walter Ribbon), Takayo Fischer (Mme Chu).

Linda Chritopher et Chris.jpg

Synopsis : Représentant de commerce, Chris Gardner a du mal à gagner sa vie. Il jongle pour s’en sortir, mais sa compagne supporte de moins en moins leur précarité. Elle finit par quitter Chris et leur petit garçon de cinq ans, Christopher.
Désormais seul responsable de son fils, Chris se démène pour décrocher un job, sans succès. Lorsqu’il obtient finalement un stage dans une prestigieuse firme de courtage, il se donne à fond, même si pour le moment il n’est pas payé. Incapable de régler son loyer, il se retrouve à la rue avec Christopher. Le père et le fils dorment dans des foyers ou des gares, cherchant des refuges de fortune au jour le jour.
Perdu dans la pire épreuve de sa vie, Chris continue à veiller sur Christopher, puisant dans l’affection et la confiance de son fils la force de surmonter les obstacles…

Ma vision du film :

Pour ceux qui auraient peur de visionner un film qui verserait facilement dans le « pathos », je vous rassure, ce ne sera pas le cas dans « À la recherche du bonheur », même si ce long-métrage ne vous conviendra pas si vous recherchez une comédie à vous tordre de rire.

Certes, le personnage de Chris Gardner, interprété par Will Smith, va devoir faire face à de lourdes difficultés : il a du mal à vendre ses machines médicales, courant les cabinets médicaux afin d’écouler son stock toute la journée durant, quand on ne les lui vole pas. Sa femme Linda, lassée de cette situation précaire et rejetant la faute sur son conjoint, quitte le foyer familial, laissant seuls Chris et leur fils Christopher à leur triste sort. Accumulant les dettes, Chris va tout faire pour s’en sortir, porté par l’amour de son fils. Tout en essayant de vendre ses dernières machines pour maintenir la tête hors de l’eau financièrement, il décroche un stage dans une firme de courtage, où seul un élu sur une vingtaine de stagiaires sera embauché. Comptant sur sa ténacité et contraint de tenir pour son fils, étant tous les deux ballotés de foyers en abris de fortune pour la nuit, Chris va tout faire pour s’en sortir.

Les interprétations de Will Smith et son fils Jaden dans les rôles de Chris et Christopher, sonnent toujours juste, et Will Smith prouve ici qu’il peut exceller dans d’autres genres cinématographiques que les films d’action et / ou comédies, bien qu’il ait déjà montré une autre facette de son jeu d’acteur dans « I, Robot ».

Christopher

Le duo père-fils est très touchant et leur complicité est à chaque instant palpable derrière l’écran. Will Smith est désarmant dans son rôle de père faisant tout pour rendre heureux son fils (et lui-même), malgré les galères professionnelles, la précarité, et le départ (voire l’abandon) de sa compagne Linda. Il ne peut s’imaginer sa vie sans son fils à ses côtés, ce fils qui est désormais le seul lien le retenant à la vie, le faisant tenir. Il ne peut être séparé de lui même pour une nuit, quand il ne reste qu’une seule place dans un foyer.

[Attention spoilers] Certaines scènes sont très fortes émotionnellement, notamment celle où Chris et son fils jouent au basket, et qu’il lui dit de « ne jamais laisser quiconque le faire renoncer à ses rêves » (voir image avec la citation) ; également la scène où le duo se trouve à l’église et écoutent du gospel, tentant de retrouver un peu de chaleur et d’espoir. [Fin des spoilers].

Paroles de Chris à Christopher citation 2

On voit quelquefois Chris pleurer, ses larmes couler. Voir un homme pleurer au cinéma est un fait très rare, car en général, on préfère montrer une image virile, la force chez les hommes, plutôt que leur sensibilité et leur part de fragilité.

Christopher est un jeune garçon très fort, faisant déjà preuve de beaucoup de courage pour son jeune âge. Le manque de sécurité, de stabilité et de confort, le départ de sa mère sont autant d’épreuves dont il ne se plaint pourtant que très rarement, et rassure même Chris sur le fait qu’il est un bon papa.

[Attention spoiler] Bien sûr le film va se terminer sur un happy end, d’un point de vue relatif, tout du moins « matériellement », car c’est là la faiblesse principale du long-métrage : un « American dream » peut-être trop prononcé, laissant penser que le bonheur est aussi simple que de trouver en quelque sorte « le Graal » (du moins pour Chris) : un travail de courtier. [Fin du spoiler].

« À la recherche du bonheur » est un film très touchant, malgré quelques longueurs. Will Smith est très juste dans son rôle de « père courage ». Les rôles plus dramatiques lui vont également à merveille. Des scènes poignantes, mais le long-métrage réussit le tour de force de ne jamais verser dans le « tire-larmes » abusif.

Citation 1 de Chris

Connaissez-vous ce long-métrage ? Si oui, qu’en avez-vous pensé ? N’hésitez pas à donner votre avis en commentaire !

Chris et Christopher dans le bus

2 réflexions sur “[Critique et analyse] À la recherche du bonheur : l’amour d’un fils envers et contre tout

  1. Je crois que Will Smith est mon acteur préféré mais également la personnalité masculine que je prends comme modèle et référence dans certains aspects de ma vie.

    Je trouve que c’est une personne riche intellectuellement et philosophiquement parlant, pleine de bienveillance et aux valeurs fortes.

    Ce film est clairement l’un de mes préférés ! C’est une dose de confiance, de motivation et d’espoir condensée en quelques heures.

    J’aime beaucoup les divers messages philosophiques qui sont abordés tout au long du film et on peut affirmer que c’est une oeuvre qui ne laisse pas indifférent ! =)

    Aimé par 1 personne

    • Merci pour ton commentaire 😉 J’ai connu ce film par hasard, et il est vrai que je ne connaissais que très peu Will Smith mais il m’a bluffé dans ce film. C’est aussi ça le cinéma, découvrir des œuvres, des acteurs et richesses insoupçonnées. Je suis ravie d’avoir connu ce film et de le faire partager à mon tour 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s