[Critique et analyse] Dragons : une amitié humain/dragon plus forte que tout

Affiche Dragons.jpgPremier volet d’une trilogie (dont le troisième volet arrivera en 2019, actu prochainement sur le blog), « Dragons » narre les traditions de vikings chasseurs de dragons, mêlées aux aventures du jeune Harold dépassé par ces pratiques et cet « héritage » lourds à porter, tandis qu’il se lie peu à peu d’amitié avec un dragon qu’il a surnommé affectueusement « Krokmou ». Un film au succès critique et public, des scènes spectaculaires, une musique forte et des personnages attachants : un nouveau succès pour les studios Dreamworks.

Sorti en 2010.

Réalisation par Dean DeBlois et Chris Sanders.

Scénario par Dean DeBlois et Chris Sanders, d’après le roman de Cressida Cowell (2003).

Musique : John Powell et Michael Weiner.

Société de production : DreamWorks Animation, Mad Hatter Entertainment, Mad Hatter Films et Vertigo Entertainment.

Distribution (France) : Paramount Pictures France.

Dragons Krokmou et Harold

Récompenses majeures : Mostra de Venise 2010 : 3-D Award pour Chris Sanders et Dean DeBlois.

38e cérémonie des Annie Awards : 9 prix dont ceux du Meilleur film d’animation pour DreamWorks Animation et Meilleure réalisation pour le cinéma pour Chris Sanders et Dean DeBlois.

Dragons toute la troupe

Avec les voix françaises de Donald Reignoux  (Harold), Emmanuel Jacomy  (Stoïck la Brute), Julien Kramer (Gueulfor), Arthur Pestel  (Rustik), Nathanel Alimi  (Varek), Florine Orphelin  (Astrid), Émilie Rault (Kognedur), Pascal Grull (Kranedur), Emmanuel Karsen (voix additionnelles).

Synopsis : L’histoire d’Harold, jeune Viking peu à son aise dans sa tribu où combattre les dragons est le sport national. Sa vie va être bouleversée par sa rencontre avec un dragon qui va peu à peu amener Harold et les siens à voir le monde d’un point de vue totalement différent.

Ma vision du film :

Lorsque l’on lit le synopsis du film « Dragons », on pourrait se dire « encore une histoire d’un jeune garçon qui se lie d’amitié avec un être différent », et qui « renie les traditions de son peuple/de sa famille ». Si l’on convient que le scénario n’est pas inédit (et pour ce qui est du côté traditions de famille que l’on renie, « Rebelle » des studios Pixar reprendra le « filon » deux ans plus tard), il n’en reste pas moins que « Dragons » s’avère être une réussite.

Krokmou et Harold_2

Car je trouve pour ma part, notamment, que le film traite assez bien de la relation père-fils entre Stoïk et Harold (et plus généralement des relations parents-enfants), et que le simple fait de communiquer, de s’écouter vraiment, pour comprendre le point de vue de l’autre, pourrait amplement suffire à aplanir et à dénouer des relations tendues.

Harold veut notamment faire comprendre à son père « borné » à ne pas l’écouter, que les dragons ne sont pas les créatures féroces prêtes à tout pour en découdre. Ils ne font que se défendre aux attaques des Vikings, qui ne cherchent pas à les connaitre ni à les comprendre.

On se méfie donc de ceux qui sont différents de nous, comme s’ils étaient forcément une menace.

Dragons Krokmou

Krokmou, le dragon avec qui Harold se lie d’amitié, est sans nul doute le plus attachant et le plus touchant de tous les personnages du film. Il est très réussi visuellement et ses yeux sont très expressifs.

Il réside comme une sorte « d’évidence » parfois, au cinéma, entre deux êtres qui se lient à ce point, sans qu’on ne puisse expliquer ni comprendre ce fait. C’est cette relation qui existe entre Harold et Krokmou. [Attention spoiler] Harold devait tuer Krokmou, mais il n’a pas réussi à le faire. Il ne sait lui-même pas expliquer pourquoi il ne l’a pas fait, notamment à Astrid, quand elle le lui demande. [Fin du spoiler].

Dans le film, les Vikings nous font quelque peu penser à certains personnages tout droit sortis d’ « Astérix ». Peut-être est-ce là une des clés pour comprendre l’attachement de nombreux spectateurs à ce film et ses personnages ; quoique la clé de voûte du succès s’explique pour ma part dans le duo si touchant Harold-Krokmou. Harold, à son âge, n’a pas encore véritablement l’allure (et surtout la carrure) d’un Viking.

[Attention spoiler] Lors d’une des scènes finales, assez mouvementée, tout se finit bien pour nos deux amis et le reste des Vikings, mais Harold a perdu une partie de sa jambe, remplacée par une prothèse fabriquée par les siens. Il sera plus que jamais lié à Krokmou, et on retrouvera ce duo plein de surprise lors du deuxième volet (analyse à voir prochainement sur le blog). [Fin du spoiler].

Alors, si les aventures d’Harold et Krokmou ne sont certes pas inédites, le cinéma peut (et se doit) d’être aussi là pour nous « rassurer », nous apporter une nouvelle fois un message positif d’amitié, de tolérance et d’entraide, et cela ne peut jamais nous faire de mal…  « Dragons » est un beau film des studios Dreamworks, plein d’émotion, d’humour, d’images extraordinaires, de personnages attachants (notamment le duo Harold-Krokmou bien sûr, mais également Astrid ou Stoïk).

Et vous, avez-vous déjà vu « Dragons » ? Qu’en pensez-vous ? N’hésitez pas à partager votre avis en commentaire !

Krokmou et Harold

Une réflexion sur “[Critique et analyse] Dragons : une amitié humain/dragon plus forte que tout

  1. Mon deuxième dessin animé préféré hors Disney, après Spirit… donc oui, je l’adore ! je l’ai encore regardé hier… Ce qui m’a particulièrement plu dans ce dessin animé, c’est Krokmou qui est tellement mignon et la musique sensationnelle !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s