Les extraterrestres au cinéma

Rencontres du 3ème type

« Rencontres du troisième type » (Steven Spielberg, 1977).

Sujet fascinant s’il en est, les extraterrestres au cinéma ont, de tout temps, intrigué autant les scénaristes, réalisateurs ou spectateurs que nous sommes. De la comédie française avec Louis de Funès au plus sérieux des films de science-fiction, tous les genres s’y sont essayés. Steven Spielberg en a notamment fait l’objet de deux de ses films : « Rencontres du troisième type » en 1977 et « E.T. l’extraterrestre », en 1982. Je n’aurai pas la prétention ici de faire une liste exhaustive de tous les longs-métrages existant sur le sujet, étant encore bien loin de tous les connaitre. Néanmoins, je partage avec vous quelques pistes de réflexion sur ce qui rassemble ou éloigne les longs-métrages pris en exemple dans cet article.

Il n’est tout d’abord pas péjoratif de dire que plus le film est récent, plus les moyens techniques et les effets spéciaux sont pointus afin d’offrir au spectateur un univers le plus « crédible » possible, et réussi au niveau visuel. Si on regarde « E.T. l’extraterrestre » (sorti en 1982), aujourd’hui, E.T. est certes mignon et touchant, le charme opère toujours autant auprès des âmes d’enfants que nous avons su garder. Cependant, soyons objectifs : si Steven Spielberg sortait E.T. aujourd’hui, il ne serait sans doute pas le même, ou crée avec des moyens différents, plus modernes. D’ailleurs, lors de la sortie de la version remastérisée des 20 ans du long-métrage, en 2002, le talentueux réalisateur admettait qu’il a saisi l’occasion de retravailler certaines scènes avec les moyens qui nous sont offerts aujourd’hui. Rajoutant au passage la scène de la salle de bains, qu’il avait coupée au montage en 1982, jugeant insuffisants les effets spéciaux de l’époque.

E.T. l'extraterrestre

« E.T. l’extraterrestre » de Steven Spielberg (1982).

Il ne serait pas non plus une hérésie d’affirmer que plus le film est jugé « sérieux », plus l’apparence de l’extraterrestre est « complexe » (selon les moyens de l’époque certes, mais tout de même…). Comparez donc l’extraterrestre au costume loufoque incarné par Jacques Villeret dans « La soupe aux choux » (1981), et les heptapodes du film « Premier contact » avec Amy Adams (2016). Le premier long-métrage est une comédie française comique qui a connu un beau succès à l’époque (3 millions de spectateurs en salle), le second est un film américain réunissant habilement les genres science-fiction,  fantastique et paranormal. Ils sont aux antipodes l’un de l’autre, et même si plus de trente ans les séparent, il est pourtant question d’extraterrestres dans les deux productions ! Dans « Le gendarme et les extraterrestres » avec Louis de Funès (1979), on ne s’est pas fatigués à imaginer une apparence aux extraterrestres, puisqu’ils se font passer eux-mêmes pour les gendarmes en prenant une apparence physique identique à la leur !

Également, les moyens mis en œuvre pour tenter de rentrer en contact avec les extraterrestres varient d’un film à l’autre : un court thème musical de cinq notes dans « Rencontres du troisième type » ; Eliott imite les gestes d’E.T. afin de l’apprivoiser, avant que ce dernier puisse à son tour parler quelques mots de notre langage. Dans « Premier contact » en revanche, tout est relativement complexe : à la manière des poulpes expulsant leur encre, les heptapodes Abbott et Costello (noms de personnages d’un duo comique américain), projettent un liquide prenant l’aspect d’un cercle composé de motifs, des glyphes, que les Terriens doivent déchiffrer en prenant en compte le fait que la signification de chaque glyphe dépend des autres. Des moyens aussi imaginatifs qu’opposés, donc.

Premier contact

Les heptapodes Abott et Costello dans « Premier Contact » (2016).

Il réside dans certains métrages traitant des extraterrestres bon nombre de questionnements parfois restés sans réponses. Si tout semble clair et limpide dans « E.T. » par exemple, il y a de nombreux points que je n’ai pas pour la plupart pas saisis dans « Rencontres du troisième type » : quelle est la signification des signes échangés, à la fin, entre l’extraterrestre et le professeur Lacombe ? Si les extraterrestres viennent dans le but de faire venir des Terriens dans leur vaisseau afin de les étudier, quand ces derniers reviennent sur Terre, peuvent-ils révéler aux autres ce qu’ils ont vu ? Si ces questions (et bien d’autres) restent sans réponses, le mystère fait néanmoins tout le sel et le mythe d’un tel film, et renforce son côté étrange. À l’image de ce « genre » de longs-métrages : on ne sait pas si les extraterrestres existent, le mystère reste entier, et certains films comme celui-ci se doivent d’entretenir cette ambiance où planent bien souvent l’obscurité et l’incertitude.

premiercontact.jpg

Un glyphe des heptapodes dans « Premier Contact » (2016).

Le thème des extraterrestres au cinéma n’a pas fini de nous intriguer et de nous surprendre. Il demeure un sujet très cinématographique pour énormément de personnes, ces formes de vie venant d’ailleurs pouvant être mises en scène dans bon nombre de situations. Tant que nous n’aurons pas de réponse quant à l’éventuelle existence d’êtres venus d’autres planètes (en aura-t-on seulement un jour ?), le cinéma continuera à nous offrir du spectacle stimulant notre imagination à ce propos, et entretiendra le mystère.

Quels sont vos films préférés, mettant en scène des extraterrestres ? Pour quelles raisons ? N’hésitez pas à réagir en commentaire !

Pour aller plus loin, concernant notamment « E.T l’extraterrestre »: Page Wikipédia du film

« Rencontres du troisième type »: Fiche Wikipédia du film

« Premier contact »: Page Wikipédia du film

Rencontres du 3è type

L’extraterrestre échangeant les signes avec le professeur Lacombe dans « Rencontres du troisième type » (1977).

6 réflexions sur “Les extraterrestres au cinéma

  1. OUIIIIIIIIIIIIII PREMIER CONTACT. Hem, pardon. Je pense que dans « Rencontre du troisième type », les échanges de la fin du film sont un premier contact aussi, justement. Rien qui ne soit limpide, mais un échange plein de promesses.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s