[Critique et analyse du film] Dans la brume : retenez votre souffle ! –

0755636Rares sont les films de catastrophe et de science-fiction français. Long métrage très attendu en ce début d’année, « Dans la brume », film que je viens de visionner dans les salles obscures, m’a donné une impression mitigée. Voici mon ressenti à chaud.

Sorti en 2018.

Réalisation par Daniel Roby.

Scénario par Jimmy Bemon, Mathieu Delozier et Guillaume Lemans.

Société de production : Quad Cinéma, Section 9 et Esprit Frappeurs ; TF1 Films Production (coproduction) ; Christal Films.

Société de distribution : TF1 Studio / Mars Films ; Distri7 (Belgique), Les Films Séville (Québec), Pathé Films AG (Suisse romande).

Musique : Michel Corriveau.

Avec Roman Duris (Mathieu), Olga Kurylenko (Anna), Fantine Harduin (Sarah), Michel Robin (Lucien), Anna Gaylor (Colette).

Synopsis : Le jour où une étrange brume mortelle submerge Paris, des survivants trouvent refuge dans les derniers étages des immeubles et sur les toits de la capitale. Sans informations, sans électricité, sans eau ni nourriture, un couple séparé, ayant une fille atteinte d’une maladie la contraignant à vivre dans une bulle, tente de survivre à cette catastrophe… Mais les heures passent et un constat s’impose : les secours ne viendront pas et il faudra, pour espérer s’en sortir, tenter sa chance dans la brume…

2556663

Ma vision du film :

La bande-annonce de « Dans la brume » (voir rubrique actus) est plus que prometteuse : un film catastrophe époustouflant, au suspense haletant. Si ces deux promesses ont été tenues, après le visionnage du film au cinéma, quelques jours après sa sortie, un bilan mitigé s’impose. Explications…

Si le casting du film est « minimaliste » (un ex couple, interprété par Romain Duris et Olga Kurylenko), leur fille Sarah (atteinte d’une maladie la contraignant à vivre dans une bulle hermétique), et un couple de personnes âgées voisin, habitant à l’étage supérieur (chez qui les deux vont se réfugier, avant que la brume ne monte), il a fallu trouver un nombre impressionnant de figurants destinés à jouer les victimes de la brume mortelle, dans les rues de Paris.

Dans-la-Brume-1

Tout d’abord, Romain Duris est magistral dans son rôle de père déterminé à s’en sortir et optimiste. [Attention spoilers] Arrivé du Canada où il a entendu parler d’un traitement novateur afin de soigner sa fille, il fera tout pour convaincre son ex-compagne de le tenter. Puis, lorsque la brume sortira sous-sols de Paris après un séisme, il ne renoncera jamais à « aller de l’avant » pour faire en sorte que sa famille puisse sortir de Paris et puisse trouver refuge chez des amis dans une région extérieure à la capitale. [Fin du spoiler]. Le courage, la foi et l’espoir de s’en sortir ne le quittent jamais.

Si le film prend un autre tournant à mi-parcours, notamment quand le couple sort dans la brume, nous serons soumis à un suspense et une angoisse aussi intenses que les principaux protagonistes, exacerbés par la musique, grave et oppressante. Ici, pas de super héros destinés à sauver le monde, mais des personnes comme tout un chacun, ne sachant pas ce qui se passe et devant se fier à leur seul instinct de survie afin d’espérer s’en sortir. Quant à la brume, elle sera réaliste quand on la voit de loin, depuis les toits de Paris, un peu moins si on la voit de plus proche.

dans-la-brume-photo-romain-duris-1014900

[Attention spoilers] Certaines scènes sont révélatrices de ce que pourrait être la folie exacerbée par la panique de l’être humain, en cas d’apocalypse. L’émeute sur le parvis du Sacré-Cœur, le policier usant et abusant de son pouvoir et de ses armes afin de garder coûte que coûte sa bouteille d’oxygène… sont révélateurs du chacun pour soi dans ces moments-là. Plus rien ni personne ne compte, à part sauver sa peau… [Fin des spoilers].

En sortant du cinéma, on n’a qu’une seule envie : respirer à pleins poumons ! Certaines scènes sont si réussies que l’on se met à la place des héros, qu’on se prend presque nous aussi à être angoissés… et à retenir notre souffle. Les plans de Paris dans la brume sont sidérants. On a froid dans le dos, notamment, entre autres, quand Notre-Dame de Paris sonne le glas…

0876421.jpg-r_640_360-f_jpg-q_x-xxyxx

On espère une fin heureuse, même si personne ne sait quand et même seulement si la brume va se dissiper. [Attention spoilers] Certains rebondissements vont vous étonner, si vous pensiez que certaines personnes pourraient s’en sortir et d’autres pas… [Fin des spoilers].

Même si on ne sait pas d’où vient cette brume (à part qu’elle vient des sous-sols, après un séisme), cela nous fait réfléchir quant à notre responsabilité en ce qui concerne la pollution, et sous le rôle prédominant de film catastrophe, il est possible que le réalisateur veuille de loin nous envoyer un message écologiste. Il n’est certainement pas anodin que la ville de Paris, polluée au possible, ait été choisie comme cadre, au-delà de l’image fascinante de cinéma post apocalyptique, de la capitale dans la brume.

dans-la-brume

Mais le gros défaut du film réside dans notre incompréhension de certains faits, et les questions que l’on se pose une fois que le générique de fin apparaît. [Attention spoilers] D’où vient réellement cette brume ? Pourquoi surgit-elle ? Pourquoi n’est-elle pas mortelle pour certains animaux mais l’est pour d’autres ? Comment la fille de Mathieu et Anna peut-elle sortir avec son autre ami malade dans la brume, rejoignant son père et clamant qu’au final, la brume ne leur fait rien ? D’ailleurs, on ne sait pas grand-chose sur la maladie de Sarah. Que se passe-t-il à la fin ? Que doit-on comprendre ? [Fin des spoilers] C’est bien là le gros point noir, le manque de réponses aux questions. Peut-être s’agit-il d’un parti pris du réalisateur. Mais d’après les avis des autres spectateurs, et des critiques du film déjà apparues sur le net, ces interrogations pointent une faiblesse scénaristique plus que certaine.

Néanmoins, ce film tiendra sa principale promesse: celle d’un spectacle apocalyptique à la française, d’un Paris plongé dans la brume et le chaos. Mais les nombreuses questions restées sans réponses, et la fin peu compréhensible nous font rester sur notre faim. Les amateurs de sensations fortes et de suspense palpitant ne seront pas en reste. Les personnes ayant une sensibilité exacerbée face à la peur, facilement angoissées, claustrophobes même, devront peut-être s’épargner la vision de ce film catastrophe.

dans-la-brume-la-bande-annonce-mysterieuse-du-film-d-anticipation-avec-romain-duris-et-olga-kurylenko-video

brume

8 réflexions sur “[Critique et analyse du film] Dans la brume : retenez votre souffle ! –

  1. Oui, j’essaie de faire au mieux concernant les spoilers, car malheureusement, je ne trouve pas la fonction sur WordPress… Si tu vas le voir, tu me diras si tu penses la même chose concernant les faiblesses scénaristiques dont je parle, et des fameuses questions qui restent sans réponses…

    Aimé par 1 personne

  2. Quand j’ai vu la B.A j’ai tout de suite eu envie de le voir !

    Ton avis me conforte dans mon choix, malgré les points négatifs que tu soulèves.

    Tes spoilers restent légers je trouve, ils ne gâchent en rien le mystère ! =)

    Aimé par 1 personne

    • Tu me diras alors ce que tu en as pensé 😉 Concernant les spoilers, j’essaie de donner envie de voir sans trop en dévoiler, mais ce n’est pas toujours facile. En effet, je n’ai pas trouvé la fonction spoiler sur WordPress et je fais comme je peux avec les moyens du bord 🙂

      J'aime

  3. Ping : Sorties DVD/Blu-Ray/Coffret Édition Collector en août 2018 : « Croc-Blanc », « L’ile aux chiens », « Dans la brume » | Rêves Animés

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s